Novembre approche à grands pas ! Depuis plus de 10 ans maintenant, le mois de novembre est synonyme de Movember dans près de 15 pays, dont la France, l’Espagne, les États-Unis, le Canada, l’Irlande, le Japon… Mais qu’est ce Movember ?

Movember est un événement annuel organisé par Movember Foundation Charity, incitant à se faire pousser la moustache, pratiquer le move ou organiser un événement, afin de sensibiliser et récolter des fonds, pour la recherche médicale dans les maladies masculines; telles que le cancer de la prostate, la santé mentale ou encore la prévention d’un suicide.

L’idée est partie du fait que les hommes sont en principe moins préoccupés par leur santé que les femmes et que ces maladies demeurent encore tabou. Si l’on en croit les statistiques actuelles, c’est l’une des raisons pour lesquelles les hommes meurent en moyenne 6 ans plus tôt que les femmes. D’après le Global Journal, l’association fait partie des 100 plus grandes ONG* mondiales.

En se mobilisant, tout le monde peut se battre pour :

Être prévenant en tant que chef d’entreprise

Movember infographie

Même si la parité entre hommes et femmes a évolué depuis ces dernières années en entreprise, il reste encore du chemin à parcourir. Seulement 30% des startups françaises créées sont dirigées par des femmes. Surtout parce que le secteur de la Tech est encore très plébiscité par des hommes.

Raison de plus pour rester vigilants à la qualité de vie au travail et aux problématiques de santé, chers Messieurs ! Le CEO d’une startup est un peu comme la Maman de l’entreprise et se doit d’être prévoyant en cas de pépin : pour se faire, vous avez la Prévoyance.

Souscrire à une Prévoyance est généralement imposé par la convention collective; néanmoins, nous vous la conseillons vivement pour les raisons qui vont suivre.

Qu’est-ce que la Prévoyance en entreprise ?

La Prévoyance est l’assurance qui couvre les accidents des salariés et des dirigeants, du chef d’entreprise non-salarié aux salariés de l’entreprise, et qui protège ainsi leurs familles des éventuels coups durs de la vie : par exemple, en cas d’invalidité temporaire ou permanente, voire de décès. Elle va permettre à la famille de traverser cette transition sans se préoccuper du pan financier de la chose; transition déjà difficile à gérer sans cet aspect-là.

Ce qui peut être pris en charge :

  • Capital décès / perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)
  • Rente conjoint
  • Rente éducation
  • Incapacité, invalidité
  • Allocation obsèques
  • Prédécès, double effet, accidents (uniquement en complément du capital décès et PTIA)

Elle permet de soutenir financièrement la famille, en complément de la sécurité sociale ne couvrant que 40% ou 80% du salaire de base en fonction de la convention collective, et ce, jusqu’à la retraite s’il le faut. En cas de décès, elle peut lui venir en aide grâce à une somme d’argent permettant de payer les études des enfants ou les factures qui courent par exemple (avec le capital décès).

Exemple de sinistre

Pour un salarié-cadre en invalidité de travail qui perçoit 137 € brut par jour, la sécurité sociale lui versera une rente d’invalidité égale à 50 % du salaire annuel moyen, mais plafonnée à 17 154€ par an. Soit un manque à gagner de 21 446€.

*Une ONG est une Organisation Non Gouvernementale, soit une association à but non lucratif.

Avatar
Author