En tant qu’entrepreneur il peut être difficile de se verser un salaire, au risque de mettre en péril sa trésorerie. Afin de calculer votre rémunération, vous devez tenir compte de certains critères tels que l’évolution de l’entreprise ou les cotisations sociales. Alors, comment se verser un salaire à la hauteur de votre travail ? Et quels sont les critères à prendre en compte ?  On fait le point.

Le salaire moyen des chefs d’entreprise Français

Le salaire d’un patron augmente avec la taille de l’entreprise, mais sans jamais atteindre des sommets. Selon une étude de l’Insee, le salaire mensuel net d’un dirigeant d’entreprise de moins de 20 salariés s’élevait en 2010 à environ 50 976€ annuel. Ce qui est très éloigné de la rémunération de celle des patrons du CAC 40.

Pour un effectif entre 20 et 50 salariés, la rémunération moyenne d’un chef d’entreprise français est de 77k annuel. Pour un effectif de plus de 50 salariés, celle-ci atteint presque les 110K.

Toutes tailles et tous secteurs confondus le salaire moyen est de 65 199,96€.

Quand commencer à se rémunérer ?

giphy-salaire-entrepreneur

En fonction de l’activité, votre société doit avant tout faire ses premières ventes ou ses premières missions. Dans le secteur du conseil, le délai de facturation peut s’effectuer entre 6 et 9 mois. Un laps de temps où il est compliqué de se verser un salaire. A l’inverse, dans le commerce les rentrées d’argent sont quasi immédiates, mais les charges sont plus lourdes. Il est donc rare de dégager des bénéfices dans un premier temps.

Certains conseillers en création d’entreprise conseillent même de se payer le plus tard possible afin de ne pas pénaliser la trésorerie. Si vous avez des impératifs personnels, vous devez prévoir votre rémunération dans votre plan de financement dès le début.

Enfin, si vous êtes demandeur d’emploi et éligible à des allocations, il est préférable de patienter jusqu’à la fin de votre période d’indemnisation avant le versement de vos premiers salaires.

Comment estimer votre salaire d’entrepreneur ?

Le salaire d’un entrepreneur varie tous les mois. Afin de fixer votre rémunération, estimez-la le plus précisément possible. Comment ? En calculant le minimum dont vous avez besoin pour vivre quotidiennement.
Par exemple. Si vous avez 1 100€ de dépenses par mois et que vos bénéfices varient entre 1 500 et 3 500€, versez-vous 2 000€ par mois toute l’année.
Au moment du bilan et s’il reste de la trésorerie, vous pourrez toujours vous verser une « prime ».

En tant que chef d’entreprise, le revenu maximum que vous pouvez vous permettre se situe entre 70 et 52%. Cependant, si vous choisissez le statut autoentrepreneur, entreprise individuelle ou toute autre société soumise à l’impôt sur le revenu, vous êtes libre de vous versez la rémunération que vous souhaitez. On estime que le salaire d’un créateur d’entreprise est environ de 1 000 à 1 200€ net la première année et entre 1 800 et 2 000 à partir de deux ans.
Le montant de votre salaire d’entrepreneur dépend aussi de votre activité. Il est important que vous connaissiez la moyenne des revenus de votre secteur.

Lorsque vous gagnez peu d’argent, vous avez également le droit à des aides de l’Etat. Comme la prime d’activité ou les APL pour votre loyer, par exemple.

Si vous souhaitez faire le grand saut de l’entrepreneuriat après un licenciement ou une rupture conventionnelle, profitez de vos indemnités de départ pour assumer vos charges quotidiennes. Enfin, vous pouvez prétendre à deux types d’aides :

L’ACRE (anciennement ACCRE) : l’aide à la création et à la reprise d’entreprise. Cette aide de l’Etat vous permet d’être exonéré d’une partie des cotisations sociales durant la première année d’exercice. Elle a été mise en place afin d’aider les porteurs de projets en difficulté comme les demandeurs d’emploi, les jeunes de moins de 26 ans… Cette exonération est accordée, quelle que soit la forme juridique choisie par le dirigeant.

L’ARCE : le versement de l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise, versé en 2 fois, dès l’immatriculation de l’entreprise au Centre des Formalités des Entreprises (CFE) et le second 6 mois plus tard.
Pour bénéficier de l’ARCE, le porteur de projet doit avoir obtenu l’ACRE.

Afin d’avoir une idée de ses charges sociales, des simulateurs existent comme celui proposé par la BPI.

Comment se rémunérer ?

salaire-entrepreneur-article-assurup

Tout dépend du statut juridique. Pour faire simple, vous serez soit chef d’entreprise assimilé salarié, soit travailleur non salarié.

Assimilé salarié : vous aurez votre fiche de salaire avec un net perçu. A cela, ajoutez les charges sociales patronales et salariales qui sont comprises entre 65 et 82% du net à payer.
Par exemple, pour un net à 1 500 euros, comptez entre 975€ et 1230€ de charges sociales à débourser en fin de mois ou par trimestre au profit de l’Urssaf.

Travailleur non-salarié : c’est une somme prélevée sur le bénéfice comptable de l’entreprise. Quant aux charges à verser à l’Urssaf, elles sont comprises entre 44 et 46%.
Pour un salaire net de 1 500€, comptez entre 660 et 690€ de charges sociales.

Mais attention, le paiement de ces charges est appelé un ou deux ans plus tard. Pour éviter toutes mauvaises surprises, vous avez tout intérêt à placer cet argent de côté tous les mois.
Ce report de paiement des charges explique notamment le nombre important de faillites ou de redressements judiciaires d’entreprises au bout de trois ans.

Pour le statut autoentrepreneur : il suffira simplement de déduire les charges du chiffre d’affaires qui sont de 12,8% ou 22% en fonction de l’activité.  

Comment réaliser une fiche de paie autoentrepreneur ?

C’est une question qui revient fréquemment. Si vous êtes autoentrepreneur, vous n’avez pas besoin de réaliser de fiches de paie ou de bulletins de salaire. Votre salaire est le bénéfice net.

En effet, le statut de l’autoentreprise est très simple :

  1. Encaissement du chiffre d’affaires
  2. Paiement des cotisations sur le chiffre d’affaires réalisé et les frais liés à votre activité.
  3. Enfin, ce qui reste est pour vous.

Une question se pose alors. Comment justifier ses revenus, auprès de la banque par exemple pour l’obtention d’un crédit ? Il est important de tenir correctement votre comptabilité simplifiée obligatoire afin de produire un état financier de votre activité à votre banque.

De plus, chaque année vous recevez un relevé de vos déclarations de chiffre d’affaires qui vous sert à remplir votre déclaration d’impôt. Ce relevé peut aussi servir à justifier vos revenus auprès d’une banque.

Ça peut aussi vous intéresser : 7 conseils pour devenir entrepreneur

Avatar
Author