Zoom sur ce phénomène qui en dit long sur l’évolution de notre société.
Ce terme sorti tout droit des années 2000 ,  popularisé par la sociologue Marci Alboher dans son livre One Person/Multiple Careers , signifie que l’individu désigné cumule plusieurs jobs à la fois; on peut juridiquement catégoriser les slashers de « pluriactifs ». “Slash”, anglicisme faisant référence au signe “/” séparant les différentes activités que ledit Slasher occupe. 

Ce peut être votre chauffeur vtc, responsable com’ le jour (chauffeur/resp.com), ou encore votre barman préféré, chef de pub’ en journée (barman/chef de pub’); les Slashers sont maintenant de l’ordre de notre quotidien; peut-être même en faites-vous partie ?

Ce phénomène, qui progresse en permanence depuis l’arrivée de la génération Y sur le marché du travail, dessine les bouleversements autant professionnels que sociologiques que nous vivons actuellement et, en dit long sur les évolutions à venir. D’après l’Insee, 2 millions d’entre nous en sommes déjà, et c’est tant mieux ! Alors, pourquoi devient-on peu à peu tous Slasher ?

Compléter ses revenus

La baisse du pouvoir d’achat accentuée par une inflation constante, la hausse du chômage et l’augmentation de la précarité dans le monde du travail en sont les principales causes. 

D’où l’arrivée foisonnante des plateformes dans le domaine de l’économie collaborative. On peut avoir un travail fixe et s’entraider tout en arrondissant ses fins de mois. Tout le monde peut très simplement s’inscrire sur Superprof, Airbnb, Gudog ou autre, en quelques clics; la législation s’y adaptant au fur et à mesure. 

La démystification du CDI

Le CDI (Contrat de Travail à durée Indéterminée) autrefois saint Graal tant attendu des générations antécédentes, n’est plus synonyme de sécurité pour les Millénials, où le bonheur prime sur la situation pro’

L’apparition de la micro-entreprise et du statut d’auto-entrepreneur créé en 2008 — et, l’année dernière de la multiplication par deux du seuil de CA autorisé dans ce cadre — va dans ce sens. Les générations actuelles sont nées dans la précarité et ont acquis, de ce fait, une certaine résilience malgré un marché de l’emploi plus rude que celui de nos parents.

Les priorités ont changé : on préférera un travail qui a du sens plutôt qu’une “bonne” situation; partout, on parle de bonheur au travail pour capter et choyer ses employés. Bien sûr, ces termes subjectifs sont propres à chacun, mais on préférera son épanouissement personnel à l’ascension sociale; il n’y a qu’à voir ces conférences de développement personnel qui poussent un peu partout depuis quelques années et, le retour en force des métiers de l’artisanat en France

Allier passion et travail

Gif travail à la plage

Combiner plusieurs emplois, c’est aussi la possibilité de vivre de sa passion sans trop de contraintes économiques. D’un côté, le travail purement alimentaire et de l’autre, la possibilité de s’épanouir pleinement : travail-raison vs travail-passion. 

La reconversion pro’

Ces témoignages de personnes ayant changé de vie du jour au lendemain ne se font désormais plus rares. Un licenciement économique, un burnout, le départ des enfants… le déclic peut venir de n’importe où ! Slasher peut être un bon intermédiaire lors de cette transition. 

La sociologue Claire Bidart — qui a réalisé une enquête qualitative dans « Crise, décisions et temporalités : autour des bifurcations biographiques », les Cahiers internationaux de sociologie vol CXXX — utilise la métaphore de la cocotte-minute pour caractériser ce « scénario de crise » qui conduit l’individu à une remise en plat de son expérience. Une crise survient à l’issue d’une période de quelques mois, pendant laquelle la pression — professionnelle, familiale ou existentielle — ne cesse de monter. Une dispute avec un patron peut faire « sauter le couvercle ». Des événements privés — divorce, naissance, deuil ou problème de santé — peuvent aussi jouer un rôle clé dans la bifurcation. « L’importance du changement opéré provient de ce que cette crise traverse diverses sphères de la vie, le contamine mutuellement… Ici, tout est mêlé et accéléré », souligne la sociologue.

Alors, Slasher or not Slasher ?

Si vous avez vous aussi plusieurs casquettes, en tant que freelance, auto-entrepreneur, micro-entreprise, profession libérale, ou tout ça à la fois, pensez toutefois à assurer vos arrières. Nos équipes sont là pour vous trouver les meilleures assurances, couvrant tous vos besoins et ce, au meilleur prix ! Demandez-nous un audit. 😉

Prenez 5 min pour lire aussi, « Se lancer dans l’entrepreneuriat sans apport personnel« 

Avatar
Author