Pour monter son entreprise, il faut avant tout savoir bien s’entourer. Trouver un associé est parfois judicieux pour pouvoir mener à bien son projet. Le choix en reste néanmoins délicat; en effet, deux tiers des entreprises échouent à cause de conflits entre cofondateurs. Alors comment minimiser les risques en tant que porteur de projet ? Ou plutôt, comment bien choisir son associé ?

Les avantages d’avoir un associé 

Monter son entreprise n’est pas un long fleuve tranquille; le parcours est bien fréquemment parsemé d’embûches. S’associer peut posséder de nombreux avantages, ne serait-ce que pour se motiver mutuellement et avoir une plus grande portée, élargir son scope, comme le rappelle le vieil adage “tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”. 

Porteur de projet & porteur de compétences 

Il se peut que vous ayez une idée, mais qu’il vous manque certaines compétences pour la réaliser. La synergie des compétences, avoir des expertises complémentaires, est le principal bénéfice attendu d’une association. Le porteur de projet recherchera un porteur de compétences, qui peut être plutôt Tech, commercial, bon gestionnaire ou axé com’ marketing (principales compétences clés dans l’entreprise). Vos chances de réussite n’en seront que décuplées.

Par exemple, vous voulez lancer votre plateforme dans le domaine de l’économie collaborative et circulaire, mais vous n’y connaissez rien en langage informatique, vous allez rechercher un associé possédant ces compétences techniques, comme un développeur web.

Si votre associé est l’homme clé de votre entreprise, comme c’est le cas dans l’exemple ci-dessus, pensez à souscrire une assurance Homme Clé, permettant entre autre chose, de faire face à une baisse de chiffre d’affaires ou à une perte de savoir-faire.

Autres raisons 

Votre associé peut aussi apporter un carnet d’adresses, facilitant l’introduction de votre entreprise dans l‘écosystème ou vous permettant de toucher plus aisément votre cible. 

Une autre raison fréquente à la recherche d’un associé est la recherche de fonds supplémentaires pour monter son business, si vous manquez de fonds personnels par exemple.

Petit train va loin (proverbe)

C’est en prenant soin de faire les choses correctement qu’on s’assure du succès de son entreprise.

Souvent, on rencontre son futur associé lors de ses études ou lors de son parcours professionnel; avoir déjà travaillé ensemble est un facteur qui vous rassurera sur votre faculté à le faire sur du plus long terme. Dans tous les cas, pensez à vérifier le passé de l’associé potentiel avant toute chose. 

Une bonne entente et une vision commune sont primordiales : la stratégie de développement à court, moyen et long terme, le rythme associé à la croissance de l’entreprise, l’ambitions de chacun… N’hésitez pas à poser cela par écrit et détailler ce à quoi vous vous attendez à 3, 5, 10 ans.

Définissez bien la répartition de chaque rôle : partagerez-vous la charge de travail ? Est-ce que votre associé participera aux décisions stratégiques ? Quel capital dans l’entreprise ? Abordez ensemble les rémunérations.

Etablir un pacte d’associés avec le soutien d’un avocat en droit des affaires (non obligatoire) est un acte juridique extra-statuaire efficace pour compléter les rapports entre associés. C’est un contrat simple qui vise essentiellement à organiser les mouvements de titres et le fonctionnement de l’entreprise. Vous pourrez le modifier plus tard si besoin avec un avenant signé par tous les signataires du pacte. 

A lire aussi : « 7 conseils pour devenir entrepreneur »

Avatar
Author