Le monde de l’assurance professionnelle est malheureusement rempli de jargon plus ou moins facile à comprendre… Certains contrats ont des noms similaires qui peuvent être difficiles à distinguer. Comme toujours, notre but est de rendre l’assurance professionnelle transparente et accessible… Nous allons donc vous présenter rapidement la différence RCE – RC Pro afin de vous aider lors de vos recherches et de votre souscription. C’est parti !

La Responsabilité civile exploitation (RCE) couvre la vie courante de l’entreprise

Principe de la Responsabilité civile exploitation (RCE)

La Responsabilité civile exploitation est une garantie qui permet de couvrir l’entreprise en cas de dommages causés à un tiers dans le cadre de son exploitation. « D’accord… Mais concrètement, ça veut dire quoi… ? » seriez-vous tentés de me dire…

C’est vrai que ça n’est pas tout à fait clair au premier abord. Nous allons tenter de faire simple ! L’exploitation, cela correspond tout simplement à l’ensemble des actions que le fonctionnement quotidien de l’entreprise implique.

La vie courante, c’est la présence d’employés dans ses locaux, l’utilisation de postes informatiques ou de machines, la manipulation d’objets, l’ouverture de portes et de fenêtres… Bref, tout ce qui relève de la vie normale d’une entreprise.

Concrètement, l’exploitation c’est quoi ?

Pour être tout à fait clair, prenons un exemple concret : la RCE tatoueur. L’activité d’un tatoueur qui dispose de son propre salon de tatouage comprend des actions régulières et attendues.

Par exemple l’utilisation de matières premières comme des pigments et des encres, de machines et d’ustensiles, de fauteuils spéciaux. Elle implique également l’affichage de ses réalisations sur les murs ou en façade de sa boutique. Et bien évidemment, elle requiert l’accueil de clients dans ses locaux. Sans quoi, pas de tatouage ! Ce sont tous ces éléments qui constituent la vie courante d’un salon de tatouage comme entreprise.

Or, l’exploitation de son entreprise au quotidien engendre forcément des risques pour autrui. L’entreprise est susceptible de causer involontairement des dommages à un tiers. Un client peut par exemple se prendre les pieds dans un câble, tomber et se blesser… Et cela peut également concerner un prestataire, un partenaire, etc.

Types de dommages couverts par l’assurance Responsabilité civile exploitation (RCE)

L’article 1240 du Code civil dispose que tout dommage causé à autrui doit être réparé. Le contrat Responsabilité civile exploitation (RCE) permet justement de couvrir l’entreprise contre tous les dommages causés par l’entreprise dans son fonctionnement normal.

Les dommages causés peuvent être de nature corporelle, matérielle, ou immatérielle :
dommages corporels : un client se blesse en se prenant les pieds dans le tapis de votre boutique
– dommages matériels : l’un de vos employés brise une vitre lors d’une visite chez un client
– dommages immatériels : une entreprise ne peut plus fournir ses clients après qu’un de vos salariés a fait tomber une machine

Dans les exemples cités précédemment pour illustrer les types de dommages possibles, les dégâts sont typiquement ceux qui peuvent survenir au quotidien. L’assurance RCE permet de couvrir les frais de remplacement ou de réparation à verser à la victime.

Artisan qui travaille le bois et qui connaît la différence RCE RC Pro
Artisan travaillant le bois dans son atelier. Crédit : @pressfoto.

La Responsabilité civile professionnelle (RC Pro) couvre l’activité de votre société

Principe de la Responsabilité civile professionnelle

L’assurance Responsabilité civile professionnelle est le contrat qui permet de protéger la responsabilité de votre entreprise dans l’exercice de son activité. Plus précisément, cela concerne les dommages que votre entreprise peut commettre au cours d’une prestation.

Il ne s’agit donc pas de l’exploitation de l’entreprise au sens large, de la vie courante de l’entreprise, mais bien des conséquences de la prestation de service ou la vente d’un produit. Les situations concernées sont les erreurs et dommages causés par omission ou négligence.

Concrètement, la RC Pro cela correspond à quoi ?

La RC Pro couvre l’entreprise en tant que personne morale. Cela permet donc de protéger l’ensemble des représentants de l’entreprise : dirigeants, salariés, stagiaires, succursales, etc.

Prenons une nouvelle fois un exemple concret : la RC Pro Agent immobilier. En tant qu’agent immobilier, le rôle de conseil est essentiel. Il expose l’agent immobilier à des risques en cas de désaccords avec un acheteur ou avec un vendeur. Les conseils de l’agent immobilier ont des implications directes sur la vie de ses clients, puisque les biens concernés concernent le lieu de vie et l’un des biens les plus symboliques qui soient. En cas de problèmes, ceux-ci peuvent très bien se retourner contre lui.

Un agent immobilier peut oublier de mettre en garde son client contre une clause spécifique, ou omettre d’évoquer l’impossibilité de mener certains travaux sur la commune par exemple. Dans ce cas, le client peut faire valoir un défaut de conseil de la part de son agent immobilier, et lui réclamer une compensation financière.

Types de dommages couverts par l’assurance RC Pro

La Responsabilité civile professionnelle couvre les dommages causés par votre entreprise dans l’exercice de votre activité.

Les dommages causés peuvent également être de nature corporelle, matérielle, ou immatérielle, mais sont directement liés à votre prestation de service ou à la vente de votre produit :
dommages corporels : un client se blesse à la main en manipulant votre produit
– dommages matériels : vous abîmez l’objet que vous restaurez pour un client
– dommages immatériels : vous avez oublié de notifier un client d’un changement réglementaire, qui lui occasionne des sanctions pour lesquelles celui-ci vous demande réparation.

Ces exemples sont représentatifs des différents sinistres qui peuvent survenir dans l’exercice de l’activité de toute entreprise. Ils peuvent s’appliquer à de nombreuses professions différentes. Ce qui illustre bien l’importance de cette garantie pour sécuriser votre société et vos employés !

Différence RCE RC Pro : peut-on souscrire l’une sans l’autre ?

La RCE et la RC Pro ne sont pas obligatoirement liées

Comme nous l’avons vu en vous expliquant la différence RCE – RC Pro, il s’agit de deux garanties distinctes qui ne couvrent pas les mêmes risques. Cependant, leur mécanisme est très semblable et il couvre les mêmes catégories de dommages : corporels, matériels et immatériels.

Hormis pour les professions réglementées, il existe peu d’assurances obligatoires légalement ou réglementairement (ce qui ne les rend pas moins nécessaires !). Une profession ayant l’obligation de souscrire une assurance Responsabilité civile professionnelle (RC Pro), comme les médecins ou les avocats par exemple, n’a pas l’obligation légale de souscrire une RCE.

Il est donc tout à fait possible de souscrire une RCE sans RC Pro, et une RC Pro sans RCE. D’autant que la RCE est une option possible à certains contrats multirisque professionnelle. Cela implique donc qu’il est n’est pas toujours utile d’inclure la garantie RCE dans son contrat RC Pro si l’on est déjà couvert via son contrat multirisque professionnelle.

Du fait de la différence RCE – RC Pro, il est toujours conseillé de disposer des deux garanties

Dans tous les cas, lorsqu’un chef d’entreprise souhaite souscrire une assurance pour couvrir ses risques, il est primordial de veiller à inclure toutes les garanties importantes.

Si une entreprise souhaite assurer ses locaux, il faut veiller à inclure la RCE. Si une entreprise souhaite couvrir sa responsabilité professionnelle, il faut veiller à inclure la RCE. Cela fait partie des indispensables de l’assurance professionnelle !

Chez Assurup, en tant que courtier en assurance, nous disposons d’un devoir de conseil envers le client. Ce devoir implique que nous devons toujours veiller à faire les meilleures recommandations pour bien protéger nos assurés.

C’est pour cette raison que nous conseillons souvent l’option RCE lorsqu’une entreprise souhaite assurer ses bureaux chez nous, si elle n’a pas déjà cette garantie dans son contrat RC Pro. De même pour une souscription de RC Pro, qui doit naturellement être complétée par la garantie RCE ! Bref, en comprenant bien la différence RC – RC Pro, on constate que disposer de ces deux garanties est incontournable pour être vraiment protégé !

A retenir

Il existe une vraie différence RCE – RC Pro : la première couvre l’entreprise dans sa vie courante, et la seconde dans l’exercice de son activité et de ses services. Elles couvrent toutes deux des dommages corporels, matériels ou immatériels, mais qui proviennent de situations différentes. Vous l’aurez compris : pour vraiment protéger la responsabilité civile de votre entreprise, la meilleure solution est de souscrire les deux garanties pour disposer d’une protection vraiment complète… Se priver de l’une, c’est ne pas être couvert pour tout un pan des risques qui peuvent toucher son entreprise ! Pour une fois, mieux vaut ne pas choisir, au risque de faire face à des problèmes financiers et juridiques. Nous vous aurons prévenu !